MAITRE JOÃO PEQUENO - Araci - BA (1917)

"La Capoeira est une chose qui née dans le sang des gens. Dans la nature et dans l'esprit "
João Pereira dos Santos, le Maître João Pequeno, est né dans la ville de Araci (BA). Disciple du Maître Pastinha, qui l'appela " Cobra Mansa ", il eut ses premiers contacts avec la Capoeira par l'intermédiaire de Barbosa et Juvêncio. Il grava son premier CD solo pour le Programme National de Capoeira en 1990. Aujourd'hui il est très recherché par les élèves du Brésil et d'autres pays comme l'une des plus grandes références vivantes de la Capoeira Angola. Il est le capoeiriste le plus vieux du Brésil encore en vie.

MAITRE JOÃO GRANDE - NY - USA (1933)

"La Capoeira est tel l'océan, les vagues vont et viennent "
João Oliveira dos Santos, Maître João Grande,né dans la ville de Itagí (BA), s'initia à la Capoeira à travers les enseignements de Vicente Joaquim Ferreira Pastinha (Maître Pastinha). Il avait déjà parcouru de nombreux pays d'Europe d'Afrique et d'Amérique du nord avec le groupe folklorique " Viva Bahia ", dirigé par la professeur et folkloriste Emília Biancardi - divulguant l'art et l'œuvre de son Maître. Il fut decoré en 1990 de la médaille du Mérite Sportif, une des plus importantes décorations dans le domaine du sport au Brésil. Maître João Grande enregistra aussi en 1990, pour le Programme National de Capoeira son premier disque solo. Aujourd'hui résidant à New York, il est considéré comme l'un des Maîtres les plus important de la Capoeira Angola.

MASTRO CANJIQUINHA - BA (1925- 1994)

"La Capoeira est joie, est chan est sacrée "
Washington Bruno da Silva est né à Salvador (BA), fils de D. Amália Maria da Conceição. Il apprît la Capoeira avec Antônio Raimundo - le légendaire Aberrê. Il s'est initié à la Capoeira en 1935, dans le quartier de Tubo, à Matatu Pequeno. "No banheiro do finado Otaviano" (un banc public). Fils d'une blanchisseuse, Maître Canjiquinha fût cordonnier, livreur, mécanicien. Entre d'autres activités, il fût aussi joueur de football (goal) du Ypiranga Esporte Clube, mais aussi chanteur de Boléros dans les soirées soteropolitaines. Il participa aussi aux films " O pagador de Promessas " (Le payeur de Promesses), " Operacão Tumulto " (opération tumultueuse), " Capitães de areia " (Capitaines des sables), " Barra Vento " (Paravent), " Senhor dos Navegantes " (Seigneur des Navigateurs) et "A moça Daquela Hora" (A cette jeune heure) en plus des romans-photos avec Sílvio César e Leni Lyra. Il fonda l'assemblée folklorique Aberrê, aux côtés de Maître de Antônio Diabo, Paulo dos Anjos, Burro Inchado, Madame Geny, Vitor Careca, Robertão et Brasília, entre d'autres noms de la Capoeira actuelle.
Dentre otras actividades, fue también jugador de fútbol (portero) del Ypiranga Esporte Clube, además de cantante de boleros. Participó también en las películas "O Pagador de Promessas", "Operação Tumulto", "Capitães de areia", "Barra Vento", "Senhor dos Navegantes" y "A moça Daquela Hora". Además de fotonovelas con Sílvio César y Leni Lyra.
Fundó el Conjunto Folclórico Aberrê, fue MAITRE de Antônio Diabo, Paulo dos Anjos, Burro Inchado, Madame Geny, Vitor Careca, Robertão y Brasilia, dentre otros nombres de la Capoeira actual.

MAITRE TRAÍRA - BA

José Ramos Do Nascimento, capoeiriste de renommée à Bahia, a marqué l'époque et gagné la notoriété incomparable dans l'art des " Rasteiras " (rampantes) et des " Cabeçadas " (coups de tête). Sur le disque produit par l'éditrice Xauã, intitulé " Capoeira " - aujourd'hui rare et précieux pour les élèves et adeptes de cet art - il a un rôle marquant pour tous ceux qui l'entendent. Sur la beauté et le danger de ce jeu, il se réfère ainsi à Jorge Amado : " Traíra, un "cabloco" sec et parlant peu, fait de muscles, grand maître de Capoeira. Le voir jouer est un vrai plaisir esthétique. Il parait un danseur et seul Pastinha peut concourir avec lui dans la beauté des mouvements, dans l'agilité, la rigidité des coups. Quand Traíra n'était pas à l'école de Waldemar, il n'était pas loin, à l'école de Sete Molas, aussi à Liberdade. " Maître Traíra a eu aussi une importante participation dans le film " Vadiação " de Alexandre Robatto Filho, produit en 1954, aux côtés d'autres grands capoeiristes baianos comme Curió, Nagé, Bimba, Waldemar, Caiçara, Crispim et d'autres.

MAITRE CAlÇARA - BA (1923 - 1997)

"Ropa de hombre no va en niño"
¿Quién no ha oído hablar del famoso MAITRE Caiçara de Bahia?
Antônio Conceição Moraes, cantante de primera calidad, contador de muchos casos e histórias de la Capoeira, tiene siempre un buen rezo
para ofrecer a sus camaradas y, por cierto, a los no camaradas también. Figura muy conocida de las Fiestas de Largo de Salvador, MAITRE Caiçara siempre está presente en cualquier festejo popular, llevando en su camisa los colores rojo y verde, promoviendo siempre su Academia Angola São Jorge de los Irmãos Unidos do MAITRE Caiçara, cuyo nombre también es el título de su primer disco grabado por la AMC, São Paulo, que todavía se puede encontrar en las tiendas de discos.
Defensor radical de las tradiciones africanas, es siempre bien recibido en Nagâ, Ketu, Gêge y Angola,. Todas las tardes se encontraba en el local de Jesús confabulando, vendiendo su pescado y gingando, pero en 28 de Agosto de 1997, él nos dejó con su arte y magia.